Innovation sociale et ESS

Ce colloque sur l’innovation sociale en économie sociale et solidaire est organisé en lien avec le 40ème anniversaire de la filière Economie Sociale et Solidaire à l’Université du Mans et s’inscrit également dans le cadre du centenaire de la revue RECMA[1]. Il est organisé par le laboratoire ARGUMANS et la Chaire ESS de Le Mans Université et constitue une des activités prévues dans le cadre du projet CODYNAMICS que soutient la MSH Ange Guépin[2]. Il bénéficie également d’un soutien financier accordés aux laboratoires ARGUMANS et GRANEM dans le cadre de l’AAP COMue Angers/Le Mans.

Les partenaires professionnels de la Chaire ESS, qui sont des organisations mutualistes de niveau national (FNMF, MGEN/Institut Montparnasse) ou régional (Mutualité Pays de la Loire), sont étroitement associés à l’événement. Ce colloque ambitionne également de rapprocher les praticiens de l’innovation sociale et de l’ESS et les universitaires qui travaillent sur ce terrain. Il constitue à ce titre un élément pédagogique qui fera partie de la formation des étudiants du Master ESS de LMU et sera ouvert également aux étudiants d’autres formations de LMU et des établissements de la région. Ce colloque est par ailleurs ouvert à tous publics sur inscription préalable, gratuite pour les étudiants et pour les webinaires, payante (incluant la restauration) pour les autres pour le colloque en présentiel.

Des partenaires universitaires étrangers avec qui des collaborations ou des projets de recherche ont déjà été menés (projet ICSEM sur les modèles d’entreprise sociale dans le monde, réseau Ciriec International sur l’économie sociale) sont associés à l’organisation et au programme de ce colloque.

La notion d’innovation sociale s’est imposée dans le débat politique et académique depuis une vingtaine d’années pour désigner tout à la fois des manières nouvelles de répondre à des besoins sociaux insatisfats ou insuffisamment satisfaits et des manières innovantes de produire des biens et services. Elle a ainsi donné lieu à de nombreux travaux de recherche[3] à et à la mise en place de dispositifs publics visant à la reconnaître et à l’encourager. Sans que ce lien soit exclusif, l’innovation sociale est souvent associée aux entreprises de l’économie sociale et solidaire et aux entreprises sociales qui en sont effectivement souvent les porteurs ou les instigateurs du fait de leur capacité à expérimenter des solutions innovantes en dehors de la sphère publique et de celle des entreprises marchandes classiques. Sur un plan plus général et dans une perspective historique plus globale, l’histoire de l’ESS peut d’ailleurs s’analyser comme une histoire de l’innovation sociale avant même que ce concept n’ait été véritablement formalisé.

En France, le Conseil Supérieur de l’ESS a proposé une définition de l’innovation sociale en 2011 et l’Avise a élaboré en 2011 une grille de caractérisation de l’innovation sociale qui est fréquemment mobilisée par les acteurs et les chercheurs. La définition du CSESS souligne que l’innovation sociale repose sur 4 grands principes : une capacité à répondre à des besoins sociétaux peu ou pas couverts ; une approche multidimensionnelle ; un modèle de gouvernance qui associe l’ensemble des parties prenantes ; un ancrage territorial fort. A l’UQAM, le CRISES a engagé depuis vingt ans des travaux pour mieux faire connaître ce concept et sa réalité[4]. Dans d’autres contextes où, si le concept lui-même n’est pas toujours précisément identifié, la réalité à laquelle il renvoie est présente, fait l’objet de recherches et est parfois encouragée par des dispositifs publics dédiés.



[2] Le projet CODYNAMICS -Collectif de recherche sur les DYNAmiques de transforMation et Innovations CollaborativeS- est coordonné par Frédérique Chedotel (GRANEM) et Eric Bidet (ARGUMANS) et implique des chercheurs des laboratoires ESO (Angers et Le Mans), LEMNA (Nantes), LIRIS et CREM (Rennes) et LEST (Aix). Pour plus d’informations sur CODYNAMICS: http://granem.univ-angers.fr/fr/publications/projets-de-recherches/codynamics.html

[3] Par exemple :  
Bouchard M.J., Evers A. & Fraisse L. 2015. Concevoir l’innovation sociale dans une perspective de transformation. Sociologies pratiques, (2), 9-14       
Dandurand L. 2005. Réflexion autour du concept d’innovation sociale, approche historique et comparative, Revue française d’administration publique. vol. 115, no 3      
Guyon T., Chochoy N., Besançon E. 2013. L’innovation sociale, L’Harmattan    
Moulaert F., MacCallum D., Mehmood A., Hambouch A. 2013. The international handbook on social innovation, Edward Elgar

   

ORGANISATEURS

innexARGUMans_1.jpg

 

Logo_chaire.jpg

 

PARTENAIRES

innexMutualite_francaise.png

innex_Universite_d_Angers_logo_.svg.png

LOGO_innex.png

 

logo_innex300x269.png

msh_innex.jpg

innex.png

 

Institut_Mtp_v2.png

 

 

Personnes connectées : 2